dimanche 21 mai 2017

La ville qui a les pieds dans l'eau



Coucou les filles ! Pour ce nouvel article, j’avais très envie de vous partager mon dernier voyage qui s’est déroulé à Venise. J’avais reçu quelques échos négatifs de certaines personnes qui n’avaient pas apprécié cette ville. Et j’ai été plus que ravie ! Je suis tombée amoureuse de tous ces canaux, ces bâtiments, ces petites ruelles et… ces délicieux spritz (oupsi). Mais Venise ne se résume pas à la place Saint-Marc et au pont du Rialto, c’est un nombre incroyable de petites îles. J’ai d’ailleurs eu la chance d’en visiter deux d’entre elles qui sont Murano et Burano, je vous en parle plus bas dans l’article. L’île de Torcello est également accessible aux touristes mais je ne m’y suis pas rendue. J’espère que cet article vous donnera l’envie de visiter cette célèbre lagune italienne !










Tout d’abord, parlons de Venise même. Comme premier conseil, je vous dirais donc de réserver un hébergement en dehors de la lagune, c’est-à-dire dans les terres (Lido di Jesolo par exemple, là où j’ai séjourné) sauf si vous désirez passer une nuit de rêve. Vous y trouverez des prix beaucoup plus abordables ! Pour rejoindre Venise, il suffira de prendre un vaporetto à l’embarcadère (+/- 30 minutes).
Une fois dans la ville des amoureux, vous pouvez commencer votre visite avec les incontournables comme la place Saint-Marc, le Palais des Doges, le pont du Rialto, la Basilique Santa Maria della Salute, etc. Ensuite, n’hésitez pas à vous perdre dans les petites ruelles, c’est tellement beau et chaleureux ! Profitez-en pour trouver un chouette restaurant éloigné des sites touristiques et de la foule, là encore les prix seront plus avantageux. Une pizza margherita nous a coûté 6.5€, c’est donc tout à fait possible de déguster une bonne cuisine italienne sans se ruiner. Toutefois, attention au « coperto », un montant supplémentaire demandé par personne pour le service. Certains restaurants l’appliquent, d’autres pas (avec notre chance, on est tombées dessus haha). 
Côté musées, vous pouvez visiter la Ca’d’Oro qui est un palais situé le long du grand canal ou encore la fondation Peggy Guggenheim
Et enfin, pour terminer sur une note de romantisme : les gondoles ! Contrairement à ce que l’on a tendance à croire, les tarifs peuvent être intéressants à conditions d’être à plusieurs. Pour une gondole de 6 personnes, le prix demandé était de 80€. Et pour casser une petite légende : les gondoliers ne chantent pas en naviguant sur les canaux… 









Ensuite, passons à une des plus grandes îles de la lagune qui est Murano. Elle est notamment très célèbre pour sa production de verre. Vous pourrez assister à la démonstration d'un maître verrier, c'est vraiment très impressionnant. Il vous fabrique un cheval cabré en deux temps trois mouvements ! L'île est remplie de petites boutiques où se vendent toutes sortes d'objets, bijoux et décorations en verre de Murano. 
Pour terminer votre visite, n'hésitez surtout pas à vous la jouer gourmande et à emporter une bonne glace. Car oui, pourquoi aller en Italie si on ne goûte pas leur spécialité ? Ce n'est pas du tout comparable à notre petite Belgique les amis !  Pas d'excuses valables ;-) 





Et pour terminer, l'île de Burano ou l'île aux mille couleurs. J'ai vraiment eu un énorme coup de coeur pour cet endroit hors du commun. Toutes les façades des maisons sont peintes avec des couleurs ultra vives, flashis. C'est clairement un des lieux les plus instagrammables de la planète hihi. A l'origine, les femmes se chargeaient de peindre les façades de cette manière afin que leur maris pêcheurs puissent apercevoir l'île depuis la mer. Burano est également célèbre pour sa dentèle et pour la pêche. Contrairement à Murano, sa superficie est beaucoup plus petite, le tour de l'île peut être réalisé en une heure. Donc, si vous décidez de vous rendre à Venise : passage obligatoire par cette petite merveille !







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire