dimanche 8 janvier 2017

Mes vacances en République Dominicaine


Cet été, j'ai eu la chance de partir 10 jours en vacances à Punta Cana, en République Dominicaine. Je suis partie avec mon chéri, sa soeur et un ami au mois de juillet. Nous sommes donc parti lors de la saison des pluies. Il faut juste savoir que lorsque c'est l'été chez nous, c'est la saison des pluies là-bas. Mais pas de panique ! Le soleil, la chaleur, la mer turquoise sont au rendez-vous. Vous aurez juste droit à quelques minutes de ciel gris et de pluie (chaude) par jour. 
Nous avons réservé nos vacances chez TUI, dans l'hôtel Riu Palace Punta Cana, un 5 étoiles. Choisissez de préférence un hôtel 5 étoiles si vous vous rendez en Amérique Centrale / du Sud. Les 5 étoiles là-bas et les 5 étoiles chez nous ne sont pas du tout comparables. Ils sont plus vieillots, moins luxueux. 

Après 10 heures de vol (ça passe vite, rassurez-vous hihi), nous sommes donc arrivés à Punta Cana. Le décollage horaire est de 6 heures en moins par rapport à la Belgique. Autant vous dire qu'on n'a pas été dormir tard ! Juste le temps de manger, d'observer le magnifique coucher de soleil et puis, dodo. Le lendemain, nous avons fait le tour du complexe et nous avons entamé nos 10 jours de farniente. Piscine, plage, soleil, cocktails à gogo, fruits tropicaux...le paradis sur terre ! 
Faites vraiment très attention au soleil, il tape très fort même si le ciel est couvert. Etant donné que nous nous situons plus près de l'équateur, le soleil est plus bas et donc: bonjour les coups de soleil et les cloques ! Achetez une bonne crème solaire avec un SPF de minimum 50

Pour compléter notre séjour, nous avons réservé deux excursions auprès de notre hôtesse. La première était la visite de l'île de Saona, c'est un incontournable si vous vous rendez en République Dominicaine. La deuxième s'appelait "Bavaro Splash", un mix d'activités nautiques. Je vous les explique plus bas. Cela pourra vous donner quelques idées si vous comptez programmer vos prochaines vacances sur cette magnifique île.






L'ÎLE DE SAONA

La première excursion que nous avons faite est la visite de l'île de Saona. Il s'agit d'une petit île située au sud de la République Dominicaine. Nous avons fait la traversée en petit bateau à moteur et sommes arrivés sur l'île une grosse demi heure plus tard. Et OH MY GOD, la couleur de l'eau ! Elle était comme sur les cartes postales, transparente et bleu turquoise. C'était juste dingue !
La première chose que nous avons faite en descendant du bateau, c'est enfiler un masque et un tuba. Comme vous vous en doutez, les fonds marins sont splendides : des coraux, des poissons de toutes les couleurs, des coquillages. 
Ensuite, nous avons repris le bateau jusqu'à l'autre partie de l'île qui est habitée. Nous nous sommes promenés dans le village et avons mangé dans leur petit restaurant. Les habitants avaient préparé un grand barbecue sur lequel ils grillaient des langoustes. C'est une de leur spécialité. 
Quelques heures plus tard, sur le chemin du retour, nous avons fait un stop dans une piscine naturelle des Caraïbes. C'est une partie de la mer où nous avons pied et qui était remplie d'étoiles de mer ! Nous avons pu les pêcher (attention: il ne faut pas les sortir de l'eau) et les admirer. Avant de remonter dans le bateau, l'animateur nous a à tous servi un rafraîchissant rhum coca
Bref, un petit paradis terrestre qu'on n'oubliera pas de si tôt.




BAVARO SPLASH
La deuxième excursion était un combiné de trois activités aquatiques : du snorkeling, du bateau rapide et du snuba. Nous ne connaissions pas du tout le snuba. Il s'agit en fait d'une plongée sous-marine où les bonbonnes restent en surface, sur une bouée.  Nous avons pu descendre à 10 mètres de profondeur. Et là, c'était magique ! Nous étions entouré de poissons tropicaux et de magnifiques récifs coralliens. C'est une activité pour laquelle il est nécessaire de bien respirer et de ne pas paniquer (bien sûr, ce que je n'ai pas fait haha). J'avais vraiment peur de ne respirer qu'avec la bouche, cela m'asséchait beaucoup la gorge et donc, je paniquais. Mais en fin de compte, cela en valait vachement la peine !




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire